Parution de la Gazette Coubertin du 1er semestre 2023

Au sommaire de La “Gazette Coubertin N°72-73 : Vivre ensemble avec ses différences” (voir en page /la-gazette/).

L’Editorial du Président André Leclercq

Préambule par Gilles Lecocq
Vivre ensemble avec ses différences : vers une alliance entre Fraternité et Sororité sportives

Les Gay Games, jeux de la diversité et de l’unité
par Manuel Picaud

Les réalités de l’égalité des genres dans le contexte du BMX en Lettonie
par Sandija Zalupe, Celia Marcén

1928, Vraie fausse victoire pour l’athlétisme féminin
par Bernard Maccario

Le Centenaire des Jeux Mondiaux féminins organisés par Alice Milliat
par Aurélie Bresson & Océane Mobidelli

Sport en Filles
par Evelyne Ciriegi & Célia Samson

Vers des sports sans stéréotypes : mythes ou réalités ?
par Gilles Lecocq

Lorsque l’Académie de Paris accompagne l’héritage éducatif des Jeux de Paris 2024
par Deborah Sarfati

Les Jeux olympiques et paralympiques s’invitent à l’INSPE de l’Académie de Paris
par Fabrice Delsahut

Les Parutions

Liste des Colloques

La Vie du Comité Français Coubertin

La communauté olympique

LA COMMUNAUTÉ OLYMPIQUE : Gouvernance d’un commun socioculturel global

Cet ouvrage présente la gouvernance actuelle du système olympique, c’est-à-dire de l’ensemble des organismes qui collaborent au déroulement du plus grand événement médiatique de la planète. En effet, tout le monde connaît les Jeux olympiques et leurs anneaux entrelacés, mais peu savent comment ils sont gouvernés et médiatisés, quels sont leurs revenus, quels arrangements permettent leur déroulement, quels biens et revenus ils génèrent. Mais les Jeux ne sont pas qu’un produit médiatique ou commercial. On peut les considérer comme un commun partagé par une vaste communauté d’athlètes, de médias, de supporters, de sponsors guidés par la Charte olympique, ainsi qu’une certaine idée du sport. Cette communauté mérite une nouvelle gouvernance plus collaborative et plus démocratique qui est envisagée dans cet ouvrage. Au moment où Paris accueille les Jeux olympiques d’été de 2024, il est temps de réfléchir à comment cette communauté pourra être gouvernée à l’avenir pour se perpétuer entre un commercialisme exacerbé et une étatisation sournoise.

Par Jean-Loup Chappelet, professeur honoraire de l’Université de Lausanne, où il enseignait le management public. Il s’intéresse au système olympique depuis plus de cinquante ans après avoir assisté à ses premiers Jeux en personne à Munich, en 1972, et travaillé au CIO (1982-87).

 

Décès de Denis Daune

A l’élection d’André Leclercq à la présidence du Comité Français Pierre de Coubertin le 14 juin 2017, Denis Daune s’installa à ses côtés pour tenir le poste de secrétaire général de 2017 à 2019, il devint vice-président ensuite. Il était redevenu administrateur dans cette olympiade au titre des Joinvillais.
Retraité de la Gendarmerie nationale, il est décédé à l’âge de 78 ans. Il était athlète de haut niveau en tir sportif (au Bataillon de Joinville de 1974 à 1989). Olympien aux Jeux de Moscou en 1980, il avait 109 sélections en équipe de France et 57 sélections en équipe de France militaire. Meilleure performance mondiale, maintes fois champion de France, il a participé à de nombreux championnats d’Europe (plusieurs fois médaillé) et championnats du monde.
Ses mérites lui ont valu différentes distinctions : médaille militaire, médaille d’or jeunesse et sport, médaille d’Outre-Mer et médaille de la Défense nationale.
Il a également eu une longue carrière de dirigeant sportif bénévole, à la Fédération française de tir (président du Comité départemental de tir sportif de Seine-et-Marne pendant trente ans, il était toujours vice- président de la Ligue de tir sportif de l’Ile de France depuis 1988, plus les activités en club). au Comité départemental olympique et sportif de Seine-et-Marne qu’il présida de 2009 à 2017, au Comité régional olympique et sportif d’Ile de France, au Comité national olympique et sportif français et au Comité français Pierre de Coubertin.
Aimable et serviable, Denis Daune assumait avec passion ses différents engagements. Il poursuivait ses activités bénévoles autant qu’il pouvait en surmontant les difficultés liées à la maladie qui a fini par l’emporter. C’est un zélé serviteur du sport – athlète et dirigeant – qui s’en est allé et que nous saluons avec respect et reconnaissance.

Coubertin, autographe” – Tome II (1915-1937)

Jean Durry, auteur de l’ouvrage “Coubertin, autographe” a reçu la médaille Pierre de Coubertin lors d’une cérémonie organisée à la Maison Olympique à l’occasion de la Journée Olympique 2023.

L’historien français Jean Durry est le créateur et directeur honoraire du Musée national du sport en France. Spécialiste de Pierre de Coubertin, il est l’auteur de l’ouvrage “Coubertin, autographe” – Tome I (1889-1915), dans lequel il commente des textes et écrits de Pierre de Coubertin. Aujourd’hui, une vingtaine d’années plus tard, il publie le Tome II (1915-1937). Ce dernier recueil de lettres et de manuscrits de Pierre de Coubertin révèle de nouvelles informations et met en lumière les deux dernières décennies de sa vie : le déménagement du CIO à Lausanne, le 10 avril 1915, la Grande Guerre, ses adieux au Mouvement olympique et ses dernières années, jusqu’à sa mort le 2 septembre 1937. Ce nouvel ouvrage, doté d’un index détaillé, a été réalisé sous forme de publication numérique, ce qui permet aux chercheurs d’aujourd’hui de parcourir les différents chapitres avec une grande facilité.
Félicitant Jean Durry pour ce travail accompli par pure passion et pour la rigueur dont il fait preuve dans ses recherches, le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : “Près de 130 ans après son appel à faire revivre les Jeux Olympiques, Pierre de Coubertin serait ravi de savoir que son œuvre se poursuit et que ses écrits restent une source d’inspiration.”
En lui remettant la médaille Pierre de Coubertin, le président du CIO, Thomas Bach, lui a dit : “Vous avez en commun [avec Coubertin] une passion pour le sport et la culture… Vous avez partagé et transmis cette passion pour les valeurs du sport, de l’Olympisme et de Coubertin à travers de nombreuses publications. Au-delà de la simple reproduction de lettres et de manuscrits, vous avez étudié en profondeur l’homme, la personne, qui se cache derrière le fondateur du CIO et de l’Olympisme moderne. Vous êtes le décodeur de l’âme de ce visionnaire, dont l’œuvre et l’action restent à découvrir par les générations futures.”

Jean Durry avait déjà reçu l’Ordre olympique en 2003 pour l’ouvrage “Coubertin, autographe” – Tome I (1889-1915).

Les Olympiades féminines de Monte-Carlo

Le nouveau livre de Bernard Maccario, Les Olympiades féminines de Monte-Carlo, vient de paraitre aux éditions Giletta (www.editionsgilletta.com).
Au début des années 1920, le sport féminin en est encore à ses balbutiements. Alors qu’elles se heurtent aux stéréotypes culturels ainsi qu’aux prescriptions médicales de l’époque, les sportives vont trouver à Monaco un soutien important à leur cause. C’est en effet dans la principauté que se déroule la première rencontre internationale de sport féminin. Elle donne naissance aux Olympiades féminines de Monte-Carlo qui, à trois reprises, en 1921, 1922 et 1923, réunissent des centaines de jeunes filles venues de toute l’Europe. À leur programme, des compétitions d’athlétisme, de natation, de sports collectifs, mais aussi de la gymnastique et des danses rythmiques. En démontrant, qu’à côté du sport pur, la grâce pouvait être conservée, les Olympiades ont renforcé la légitimité du sport féminin et, à ce titre, ont joué un rôle précurseur.
S’appuyant sur une riche illustration, cet ouvrage nous fait revivre ces trois Olympiades à travers notamment les prestations et les portraits des participantes. Il montre aussi comment elles ont donné une place particulière à la principauté dans l’histoire du sport féminin : grâce à elles, Monaco est désormais reconnue comme la première étape de l’accès des femmes aux Jeux olympiques.

L’Olympisme, une Armada de Fraternité

Le Cercle Pierre de Coubertin de Seine-Maritime a organisé dans le cadre de l’accueil de l’Armada Rouen 2023 «l’Olympisme, une Armada de Fraternité»

À 408 jours de l’ouverture des Jeux Olympiques qui aura lieu à Paris le 26 juillet 2024 sur la Seine et le Bélem présent à l’Armada, qui ramera au printemps 2024, la Flamme Olympique de Grèce vers la France, le lien avec l’Olympisme paraissait comme une évidence.

Sur le stade Jean Adret de Sotteville-lès-Rouen, haut lieu de l’athlétisme national, voire international c’est autour d’épreuves sportives, sous le soleil et dans une superbe ambiance qu’ils ont accueillis le mardi 13 juin 2023:

  • L’Ecole de Police Rouen-Oissel
  • Les Pompiers du SDIS de Seine-Maritime
  • La «Solidarité Olympique» partenariat CIO et Athlètes Africains
  • L’association nationale Seals Team

Autour de la devise de la Charte Olympique «Plus vite, plus haut, plus fort, ensemble» 12 podiums (course, saut, lancer, combiné Homme/femme) ont récompensé cette manifestation parrainée par Jacques de Navacelle de Coubertin, descendant du Baron Pierre de Coubertin, le rénovateur des Jeux Olympiques de l’ère moderne.

Lors de la cérémonie de récompenses puis du verre de l’amitié, Alain Delamare, le Président du cercle a tenu à remercier la ville de Sotteville-lès-Rouen, le stade Sottevillais 76, le Comité départemental d’athlétisme de la Seine Maritime, le CDOS 76, le Département de Seine-Maritime et les différents partenaires logistiques et financiers qui ont permis la réalisation de cette manifestation.

Il a souligné le rôle important joué tout au long de la journée par les nombreux bénévoles et la présence de plusieurs membres du Cercle Coubertin de Seine-Maritime.

Ses derniers mots ont été pour remercier et féliciter les participants de cette belle journée qui ont tenu toutes ses promesses en matière déchanges, de convivialité et de fraternité. Les participants et les organisateurs de cette manifestation ont émis le souhait de se retrouver pour donner suite à cette initiative et linscrire dans lhéritage JOP Paris 2024.

Pierre de Coubertin par Vincent Kropf

Plus de 70 dessins inédits, plusieurs frises chronologiques, des cartes, des arbres généalogiques, vous sont proposés pour plonger dans les années 1863-1937 sur les traces du baron Pierre de Coubertin.
Un découpage en 10 périodes permet de revenir sur les premiers pas de Pierre de Coubertin, de voir les étapes pour arriver à la date du 23 juin 1894, acte de naissance des Jeux Olympiques modernes.
Une partie importante revient sur les Jeux de Paris 1924, les derniers vécus par Pierre de Coubertin en tant que président du Comité International Olympique. Ces éléments permettent d’éclairer ces Jeux, de connaître certaines histoires, autant d’anecdotes précieuses au moment où Paris s’apprête à devenir ville olympique pour la troisième fois.
Chaque découpage est précédé d’un petit texte donnant les grandes lignes de la période identifiée.
L’échelle seine-et-marnaise n’est pas oubliée puisque des athlètes participent aux Jeux Olympiques mais aussi parce que des épreuves olympiques se déroulent à Fontainebleau en 1924. 100 ans après, en 2024, de nouvelles épreuves se dérouleront cette fois à Vaires-sur­Marne pour l’aviron et le canoë-kayak.
En s’appuyant sur de multiples sources (dont le livre Le vrai Pierre de Coubertin de Jean Durry), ce livre souhaite s’inscrire dans l’idée de l’héritage de Paris 2024, en zoomant sur Pierre de Coubertin, sur ceux qui ont œuvré à ses côtés ou qui ont été des sources d’inspiration sur le sport, sa place dans la société et sur l’olympisme.

Pour tout renseignement : s’adresser au CDOS Seine-et-Marne – julieschram@franceolympique.com

Le Cercle d’Auvergne promeut la pratique féminine

Richard Roussel, co-président du Cercle Pierre de Coubertin d’Auvergne, a engagé différentes manifestations de promotion de la pratique féminine, y compris dans son établissement scolaire, en faisant témoigner la grande championne roumaine de gymnastique, Ecaterina Szabó, championne d’Europe, championne du monde et quadruple championne olympique de gymnastique aux Jeux de Los Angeles 1984.
Un temps fort a eu lieu le jeudi 30 mars, à l’initiative de Richard Roussel et du service régional UNSS, dans le contexte du championnat de France scolaire de football en salle, organisé au gymnase Bresson de Chamalières, et pour lequel le lycée (labellisé Génération 2024) a fourni un appui logistique.
Mr Karim Benmiloud, recteur de l’académie de Clermont-Ferrand, 180 élèves et leurs accompagnants venant de toute la France, les membres de l’organisation, des élus du CDOS 63 ont ainsi pu découvrir le fabuleux palmarès de cette championne d’exception, la construction de son parcours sportif et ses difficultés pour atteindre le haut niveau.
Une exposition, réalisée à partir de ses archives et intitulée “1880/2020 les femmes et le sport en France”, présentée une première fois à la classe Pierre de Coubertin/Alice Milliat en 2020, était proposée. Pour mieux appréhender encore le sens de cette évolution, le film d’André Drevon sur Alice Milliat a été projeté lors de cet évènement.

Sport, art et olympisme

Les actes du Colloque de Nice 2021 “SPORT, ART et OLYMPISME” viennent de paraitre aux éditions L’Harmattan.
L’art nous dit le sport tout autant que la littérature parce qu’ils ont l’émotion en partage. Tour à tour confondus, complices, parallèles ou antagonistes, l’art et le sport nous ont emmenés dans une belle balade où la diversité des points de vue issus des regards croisés fut toujours une source d’échanges productifs. Commencé dans la pluridisciplinarité, ce colloque s’est terminé dans l’interdisciplinarité pour envisager la transdisciplinarité, c’est “Un colloque pour l’avenir“.

Le Cercle 76 participe à l’Armada

« Le mardi 13 juin 2023, de 14h30 à 18h30, le Cercle Pierre de Coubertin de la Seine-Maritime, la ville de Sotteville, le Stade Sottevillais 76, le CDOS 76 le CDA 76 invitent les marins présents à Rouen pour l’Armada 2023 à participer à une manifestation sportive « l’Olympisme, une Armada de Fraternité »

A partir de la charte Olympique et de sa devise « Plus vite, plus haut, plus fort, ensemble » une épreuve d’athlétisme réunira des marins, des athlètes et des sportifs normands au stade Jean Adret de Sotteville, haut lieu de l’athlétisme international. (détail et bulletin d’engagement joints)

Cette manifestation sportive sera l’occasion à près de 400 jours de l’ouverture des Jeux Olympiques à Paris de vivre un moment de partage et d’amitié où les symboles et les valeurs de l’olympisme seront mis à l’honneur. (défilé des athlètes, serment des athlètes, serments des juges, podiums, remises de médailles…)

A l’étude avec la municipalité, la présence de jeunes élèves, collégiens et lycéens sensibilisés à l’Olympisme.

A L’occasion de la 33 ième olympiade et du retour des Jeux Olympiques d’été en France , nous rendrons un légitime hommage au Baron Pierre de Coubertin, le rénovateur des Jeux Olympiques de l’ère moderne qui a passé son enfance au Château de Mirville, siège social du Cercle Coubertin 76 et haut lieu de l’Olympisme du Département de la Seine-Maritime.

Le Bélem, présent lors de l’Armada 2023 a été retenu par le COJOP Paris 2024, pour ramener la flamme olympique de Grèce (Athènes) vers la France (Marseille) au printemps 2024.

De plus une des innovations de cette olympiade sera son ouverture le 26 juillet avec le défilé des athlètes venus du monde entier sur la Seine, une grande première.

Cette cérémonie sera précédée pendant plusieurs semaines du passage « le Relais de la Flamme » dans les départements français dont celui de la Seine-Maritime le 5 juillet 2024.

« Homme libre, toujours tu chériras la mer, la mer est ton miroir ; tu contemples ton âme» disait Baudelaire.

A l’occasion de cette Olympiade en France cet adage est plus que jamais pertinent. Tous les éléments évoqués, légitiment la démarche du Cercle Pierre de Coubertin de la Seine-Maritime de faire à l’occasion de cette Armada 2023, un temps fort entre l’Olympisme, culture universelle de la Fraternité et l’univers solidaire du monde de la marine. Le site pour l’Armada 2023 : www.armada.org

 

Voici une FICHE D’INSCRIPTION INDIVIDUELLE

Page 3 of 11

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén