Catégorie : Histoire Page 1 of 2

Olympisme. 1920 – 2020: les JO d’Anvers ont 100 ans

Olympisme. 1920 – 2020: les JO d’Anvers ont 100 ans

A cette occasion, France 3 a réalisé un petit reportage, diffusé dans son journal télévisé du 25 juillet à 19h30.

Si l’on voit quelques images d’époque, il y est surtout question du cérémonial olympique, rigoureusement élaboré par Pierre de Coubertin comme l’explique Jean Durry. « Un moment de trêve, de partage, d’universalité, le cœur de l’olympime »

Vient de paraître. La place olympique suisse par Jean-Loup Chappelet

Vient de paraître

Ancien cadre du Comité international olympique et professeur de management public à l´Université de Lausanne, Jean-Loup Chappelet s’est intéressé au système olympique et à la façon dont la Suisse est progressivement devenue la capitale de l’administration du sport international.
Il a publié plusieurs ouvrages et articles sur le phénomène olympique.
Dans les pas et à la suite de Pierre de Coubertin, qui est à l’origine de cette situation exceptionnelle en installant en 1915 le siège du CIO  dans la capitale vaudoise et qui a écrit “aucun  futur  ne peut  se développer sans la conscience du passé“, Jean-Loup Chappelet montre comment la Suisse – et pas seulement Lausanne et la région lémanique – est devenue au cours du siècle passé un endroit unique au monde pour l’administration du sport international. L’Université de Lausanne a organisé une conférence autour de ce livre.
La place olympique suisse

Coubertin “A la Bonne Heure”

 

A l’occasion de la Journée olympique, l’énigme n°2 de Stéphane Bern dans son émission “A la Bonne Heure” sur RTL porte sur Pierre de Coubertin. La réponse à l’énigme est fournie par Jean Durry, président d’honneur du CFPC.

 

Vient de paraître. Balades olympiques Les Chemins politiques par Thierry Terret

Par Thierry Terret, délégué ministériel aux Jeux olympiques et paralympiques.

La sélection de textes regroupés dans cet ouvrage interroge l’histoire des Jeux olympiques sous un angle politique. Elle intègre des travaux sur les relations entre Jeux olympiques et politique intérieure, développe quelques pistes sur les relations internationales et interroge enfin la politique des institutions olympiques elles-mêmes. Au moment où se préparent les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris, cette balade dans le temps rend compte du cheminement de la pensée sur cet événement planétaire, entre réflexion historique et action publique.A l’occasion de la Journée olympique, l’énigme n°2 de Stéphane Bern dans son émission “A la Bonne Heure” sur RTL porte sur Pierre de Coubertin. La réponse à l’énigme est fournie par Jean Durry, président d’honneur du CFPC.

 

Publication du Comité français Pierre de Coubertin

J’aperçois, dans la diffusion préalable de la culture, et principalement des études historiques, l’unique garantie du progrès général” (Pierre de Coubertin).

Dans la Gazette Coubertin, nombre d’auteurs nous offrent bénévolement leur talent pour éclairer l’histoire du sport par un regard biographique ou historique sur les principaux acteurs. En effet, nous aurions tort de laisser perdre un tel patrimoine d’expérience humaine et nous voulons redynamiser cet accès à la connaissance au bénéfice de tous en regroupant ces contributions utiles à la prospective de l’institution sportive. Le présent ouvrage est donc l’objet d’une compilation que nous avons choisi de situer dans une unité : Le sport français sous la III° République. Cette période est celle de la renaissance du sport, un bel héritage à faire fructifier par Paris 2024…
Dans toutes les bonnes librairies ou à commander.

Vient de paraître. “Jean Bouin” par Bernard Maccario

Vient de paraître

 

 

Nombre de stades et d’enceintes sportives portent le nom de Jean Bouin, en hommage à l’un des plus grands athlètes du siècle dernier, mais aussi l’une des premières victimes de la Grande Guerre.
Si ses titres et records l’ont fait entrer dans la légende de la course à pied, si son destin tragique l’a hissé au rang de héros de la nation, Jean Bouin fut aussi un précurseur dans son approche de l’entraînement et dans la médiatisation de son sport.
Sortie : 26 octobre 2018

Jusqu’au 30 septembre 2018, 
prix de souscription : 14,90 €.

Fernand, Nelson: au secours !

 

 

Devant l’indigence permanente du budget des sports, Nelson Paillou, président du CNOSF, et Fernand Sastre, président de la FFF, avaient eu l’idée et obtenu à la fin des années 1970 un financement du sport ne relevant pas d’un financement par les contribuables mais par les parieurs.
La Commission Nationale « Sport de Masse » et les « Commissions pour tous les problèmes sportifs régionaux » ont été instituées par arrêté du 13 janvier 1978 pour aider les clubs par des recettes extra-budgétaires.
Le Fonds National pour le Développement du Sport (FNDS) a succédé à ces commissions par l’arrêté du 13 mars 1979.
Ce compte spécial du Trésor, budgétisé ensuite sous le nom CNDS, a peu à peu été détourné de ses origines, voire plafonné (donc récupéré, serait-ce un détournement de Fonds ?).
Aujourd’hui, on a envie de crier : rendez-nous notre argent ! Ne laissons pas détruire l’héritage de Fernand Sastre et Nelson Paillou !

Jean Durry à l’honneur

 

 

Le 14 juin à Lausanne, en présence de Thomas Bach, Jean Durry a reçu le prix (Life Achievement Award) de la Société internationale des historiens olympiques (International Society of Olympic Historians – ISOH).
Cette société est une association, reconnue par le CIO, qui a pour but de promouvoir et d’étudier le mouvement olympique et les Jeux olympiques.
Le comité français Pierre de Coubertin se réjouit bien entendu de cette juste reconnaissance des travaux de son président d’honneur.

AG 2018 du Comité international Pierre de Coubertin

 

Le CIPC a tenu son assemblée générale le 20 janvier 2018 à Lausanne. A cette occasion le Pr Norbert Müller a décidé de ne pas se représenter à la présidence ; Jean Durry lui a rendu un vibrant hommage et les participants lui ont apporté de chaleureux témoignages de reconnaissance avant de le nommer président d’honneur. Après ce moment d’émotion et de vive sympathie, le Pr Stephan Wassong (Université allemande du sport de Cologne) a été élu pour lui succéder.

 

 

Le nouveau conseil d’administration :
à gauche, Elivra Ramini, secrétaire générale, Stephan Wassong, président ;
à droite les membres français, Jean Durry, vice-président et Bernard Ponceblanc, représentant du CFPC.

Vient de paraître. 14-18 le sport sort des tranchées

Vient de paraître

Vient de paraître. 14-18 le sport sort des tranchées – Un héritage inattendu de la Grande Guerre

 

L’ouvrage de Michel Merkel (nouvelle édition) a obtenu le prix du document par l’association des écrivains sportifs.

« On connaissait les dégâts faits par la Grande Guerre parmi les gloires sportives de l’époque, mais beaucoup moins son rôle dans la diffusion du sport en France. C’est au départ pour remonter le moral des troupes entre deux assauts que de jeunes officiers pédagogues, reprenant l’initiative de quelques soldats, eurent l’idée de recourir au sport. Pour les Poilus, souvent issus du monde rural, ces séances – bien plus ludiques que les manœuvres – furent l’occasion de toucher pour la première fois un ballon de foot ou de rugby… »

Page 1 of 2