Étiquette : sport Page 1 of 2

Vient de paraître. Le Souffle et le Fond par Bernard Maccario

Vient de paraître

 

 

Par Bernard Maccario, administrateur du CFPC, co-président du Cercle Pierre de Coubertin PACA qui a organisé le colloque Sport, Art et Olympisme.

“Le Souffle et le Fond” nous conte une belle histoire avec ses discontinuités, ses résurgences mais aussi ses différents sens : de l’engagement dans l’œuvre régénératrice et patriotique de la Belle Epoque à l’individualisme et l’affirmation de soi aujourd’hui.

Vient de Paraître. Le Sport à l’école médiateur de Culture scientifique

Vient de Paraître. Le Sport à l’école médiateur de Culture scientifique

Le livre attendu d’Alain Junqua vient de paraître sous le titre « Le sport à l’école, médiateur de culture scientifique ».

Quand il joue le sportif met en jeu de nombreux principes scientifiques gouvernant le mouvement humain.
La science du mouvement est la mécanique et le sport cherche à en être son excellence.
La culture scientifique trouve dans le sport des situations concrètes où la manipulation précède la théorisation.
Le savoir-faire conduit au savoir et la science dote chacun de la capacité à saisir la signification des choses, à comprendre et à créer, à juger et à choisir.

Vient de Paraître: Une histoire des sections sportives des Patronages catholiques

Vient de Paraître: Une histoire des sections sportives des Patronages catholiques

1898-1998 – Que sont les patros devenus ?

Par Jean-Marie Jouaret (Troisième édition, revue et augmentée). Préface de Jean Vintzel

Aux éditions L’Harmattan (Coll. Héritage et mémoire des associations), 288 pages

Vient de paraître. La place olympique suisse par Jean-Loup Chappelet

Vient de paraître

Ancien cadre du Comité international olympique et professeur de management public à l´Université de Lausanne, Jean-Loup Chappelet s’est intéressé au système olympique et à la façon dont la Suisse est progressivement devenue la capitale de l’administration du sport international.
Il a publié plusieurs ouvrages et articles sur le phénomène olympique.
Dans les pas et à la suite de Pierre de Coubertin, qui est à l’origine de cette situation exceptionnelle en installant en 1915 le siège du CIO  dans la capitale vaudoise et qui a écrit “aucun  futur  ne peut  se développer sans la conscience du passé“, Jean-Loup Chappelet montre comment la Suisse – et pas seulement Lausanne et la région lémanique – est devenue au cours du siècle passé un endroit unique au monde pour l’administration du sport international. L’Université de Lausanne a organisé une conférence autour de ce livre.
La place olympique suisse

Laurence Munoz reçoit l’Iris “Pierre de Coubertin”

L’Association pour un sport sans violence et pour le fair-play (AFSVFP) récompense des acteurs contemporains du sport qui ont fait preuve d’esprit sportif et de fair-play. Chaque année elle remet aux lauréats qu’elle a choisis un trophée dénommé Iris. Il est bien également de récompenser ceux qui rappellent à notre mémoire des acteurs du sport dont nous avons toutes les raisons d’être fiers. C’est la raison de l’innovation de cette année avec la création d’un Prix Pierre de Coubertin.
Le prix Pierre de Coubertin récompense un travail qui apporte à la connaissance du sport et de l’olympisme en matière d’héritage culturel patrimonial relançant, réactivant, actualisant, recentrant le message de Pierre de Coubertin.
Le premier récipiendaire est Laurence Munoz (vice-présidente de la FSCF) en raison de ses travaux universitaires. Ce choix est d’autant plus légitime que vient de sortir notre livre Le sport français sous la III° République dans la collection qu’elle dirige chez L’Harmattan.

 

Les actes du Colloque Pierre de Coubertin 2017 viennent de paraître

Publication du Comité français Pierre de Coubertin

J’aperçois, dans la diffusion préalable de la culture, et principalement des études historiques, l’unique garantie du progrès général” (Pierre de Coubertin).

Dans la Gazette Coubertin, nombre d’auteurs nous offrent bénévolement leur talent pour éclairer l’histoire du sport par un regard biographique ou historique sur les principaux acteurs. En effet, nous aurions tort de laisser perdre un tel patrimoine d’expérience humaine et nous voulons redynamiser cet accès à la connaissance au bénéfice de tous en regroupant ces contributions utiles à la prospective de l’institution sportive. Le présent ouvrage est donc l’objet d’une compilation que nous avons choisi de situer dans une unité : Le sport français sous la III° République. Cette période est celle de la renaissance du sport, un bel héritage à faire fructifier par Paris 2024…
Dans toutes les bonnes librairies ou à commander.

Tout n’est pas bon à lire

 

Pour présenter le livre Histoire secrète du sport, Jean-François Fournel écrit dans le journal La Croix des 23/24 février : « Certes Coubertin était raciste, colonialiste, farouchement antiféministe ». Quand, à la manière d’un Gérard Holtz, un journaliste sportif se prend pour un historien, le pire est à craindre alors que l’on attend justement de la presse qu’elle exprime une opinion raisonnée pour lutter contre tabous,  poncifs, idées reçues et autres infox !
Le président a évidemment vivement manifesté son agacement au journal qui a accusé réception.

Vient de paraître. “Jean Bouin” par Bernard Maccario

Vient de paraître

 

 

Nombre de stades et d’enceintes sportives portent le nom de Jean Bouin, en hommage à l’un des plus grands athlètes du siècle dernier, mais aussi l’une des premières victimes de la Grande Guerre.
Si ses titres et records l’ont fait entrer dans la légende de la course à pied, si son destin tragique l’a hissé au rang de héros de la nation, Jean Bouin fut aussi un précurseur dans son approche de l’entraînement et dans la médiatisation de son sport.
Sortie : 26 octobre 2018

Jusqu’au 30 septembre 2018, 
prix de souscription : 14,90 €.

Fernand, Nelson: au secours !

 

 

Devant l’indigence permanente du budget des sports, Nelson Paillou, président du CNOSF, et Fernand Sastre, président de la FFF, avaient eu l’idée et obtenu à la fin des années 1970 un financement du sport ne relevant pas d’un financement par les contribuables mais par les parieurs.
La Commission Nationale « Sport de Masse » et les « Commissions pour tous les problèmes sportifs régionaux » ont été instituées par arrêté du 13 janvier 1978 pour aider les clubs par des recettes extra-budgétaires.
Le Fonds National pour le Développement du Sport (FNDS) a succédé à ces commissions par l’arrêté du 13 mars 1979.
Ce compte spécial du Trésor, budgétisé ensuite sous le nom CNDS, a peu à peu été détourné de ses origines, voire plafonné (donc récupéré, serait-ce un détournement de Fonds ?).
Aujourd’hui, on a envie de crier : rendez-nous notre argent ! Ne laissons pas détruire l’héritage de Fernand Sastre et Nelson Paillou !

Page 1 of 2