Étiquette : André Leclercq

André Leclercq reçoit la Médaille Pierre-de-Coubertin

André Leclercq reçoit la Médaille Pierre-de-Coubertin

Le 5 novembre, le CFPC a été reçu à la Maison olympique par M. Thomas Bach qui a remis au président André Leclercq la Médaille Pierre-de-Coubertin.
Le président du CIO a insisté à cette occasion sur la nécessité pour la France de mettre en valeur Pierre de Coubertin et son héritage. Le président du CFPC a montré sa détermination en illustrant la devise de son comité «L’olympisme : une culture universelle de la fraternité» et en plaçant son olympiade 2021-2024 sous l’appellation « Dans les pas de Pierre de Coubertin ».

Bernard Ponceblanc, vice-président délégué du CFPC et membre permanent du Bureau du CIPC, a offert au président du CIO une lithographie d’Alain Bar.
En retour, le président du CIO a remis au CFPC le coffret contenant la copie du manuscrit du discours de Pierre de Coubertin à la Sorbonne le 25 novembre 1892, considéré comme marquant le moment fondateur du Mouvement olympique.

Livre FFCO: “Paris 2024 – D’autres regards sur les Jeux”

Présentation du livre de la Fédération Française des Clubs omnisports: “Paris 2024 – D’autres regards sur les Jeux”

par le Cercle Pierre de Coubertin du Nord
le lundi 18 décembre au Creps de Wattignies

 

De gauche à droite :
Jean-Pierre Coisne, président du CROS Nord-Pas de Calais
André Leclercq, président du Comité Français Pierre de Coubertin
Alain Pluss, maire de Wattignies
Catherine Chenevier, directrice du CREPS
Gérard Perreau-Bezouille, président de la FFCO
Colette Andrusyszyn, présidente du Cercle Pierre de Coubertin du Nord
Jean Cosléou, président du CDOS Nord

 

 

Après l’ouverture par les différentes personnalités présentes à la tribune, Gérard Perreau-Bezouille a présenté la Fédération Française des Clubs Omnisports à la cinquantaine de personnes présentes (clubs, comités départementaux ou régionaux, pouvoirs publics, …). Ensuite il a commenté le travail réalisé autour de la candidature, la conférence Géopolitique et les raisons de l’ouvrage collectif.

Puis André Leclercq a pris la parole sur sa propre contribution à l’ouvrage en insistant sur la dimension culturelle du sport avec ses conséquences morales et civiques qui lui font présenter l’olympisme comme un culture universelle de la fraternité.
Gérard Perreau-Bezouille a conclu la présentation en retraçant les grandes lignes de sa partie de l’ouvrage.
Le jeu des questions-réponses apporta quelques éclairages complémentaires et les échanges se poursuivirent autour d’un cocktail où les participants exprimèrent leur satisfaction.